Shoes, Comédie Musicale

110323_shoes1.1300911533.jpg

Le Peacock Theatre de Londres donne actuellement une comédie musicale réjouissante, Shoes.

Dans la dernière scène du film Frost Nixon, David Frost offre à Nixon une paire de chaussures du type de celles qu’il chaussait pendant leur fameux duel télévisé. « Efféminées » avait prononcé l’ancien président américain.

La chaussure est un objet de désir et de séduction, qu’il s’agisse du soulier que porte une belle femme, assorti à sa robe de soirée ; de la chaussure « Nike » ou « Adidas » que le sportif choisit avec un soin maniaque ; ou encore de la botte d’un rocker intégrée à son costume de scène. Richard Thomas, auteur des textes et des musiques et Stephen Mear, chorégraphe, ont conçu un spectacle à la gloire de cet objet de tous les jours qui en oublie d’être banal.

Certains critiques ont souligné le côté hétéroclite du spectacle, qui colle des scènes de qualité inégale et tombe parfois dans la facilité. Il reste que l’ensemble est divertissant, bien enlevé et plein d’humour et de poésie. On y assiste à un cours d’hygiène et de sécurité destiné aux femmes – et aux hommes – désireux de porter des talons aiguille. On voit Imelda Marcos expliquer sa collection de milliers de chaussures de luxe. Dans un cadre de photo à la taille d’humains les participants à une noce se disputent le soulier de la mariée. Des chaussures de sport luminescentes animées par des marionnettistes invisibles dansent un ballet qui raconte la liberté de ceux qui s’affranchissent de la gravité.

Les 12 danseurs de Shoes sont formidables. La chaussure propulse, la chaussure change l’esthétique d’un corps, la chaussure atténue le choc avec le sol. Par ses rythmes, par ses courbes, par ses corps qui se touchent et s’éloignent, la danse exalte la chaussure dans tous ses états.

Il ne faut pas chercher de philosophie dans Shoes. C’est un spectacle qui se laisse savourer au premier degré, dans sa fraîcheur.

Photo du spectacle « Shoes » au Peacock Theatre de Londres. Voir aussi ma chronique « talons aiguille » :

http://xdenecker.blog.lemonde.fr/2009/11/21/talons-aiguille/