Sur les traces du passé

Arte TV a récemment diffusé « sur les traces du passé », film de Nick Baker Monteis  dans lequel un ancien soldat de la Wehrmacht devenu vieux se met à la recherche de son passé.

Lorsque son épouse décède, Eduard Leanders décide de partir à la recherche de la femme qu’il a aimée, lorsqu’il était officier en Ukraine dans une brigade de cavaliers cosaques affiliée à la Wehrmacht pendant la seconde guerre mondiale.

On ne se parle pas, dans la famille Leanders. La première scène du film montre Eduard et son épouse, côte à côte sur un canapé face à la télévision. Eduard ne se rend pas compte que sa femme vient de mourir. Les relations d’Eduard avec sa fille Uli (Suzanne von Borsody) et de celle-ci avec sa propre fille Adele (Petra Schmidt-Schaller) sont compliquées. Les mots font défaut. Un passé enfoui paralyse les membres de la famille.

Eduard laisse à Uli un message lui disant qu’il part en Ukraine. Uli demande à Adele de courir à la gare convaincre le vieil homme d’abandonner ce projet fou. Adele n’a pas le temps de sortir du train. La voilà embarquée aux côtés de son grand-père pour la Pologne, l’Ukraine et finalement la Russie.

Nous sommes en 2013. L’Ukraine est en guerre, déchirée entre les manifestants pro-occidentaux du Maiden et les sécessionnistes pro-russes du Donbass. Dans le train, Eduard et Adele ont fait la connaissance de Lev (Tambet Tuisk), un Ukrainien qui les accueille dans sa famille à Kiev. Cette famille est déchirée. Alors que Lev est pro-Maiden, son frère Boris est du camp opposé. Mais c’est Boris qui fournira à son frère et aux deux Allemands les laisser-passer nécessaires pour franchir la ligne de front.

70 ans auparavant, l’Ukraine était déjà en guerre. Des cosaques, en révolte contre l’État soviétique, avaient rallié l’armée allemande. Peu à peu se découvre l’histoire d’Eduard : son rôle d’officier encadrant des cavaliers cosaques ; son amour pour Svetlana.

Le village ukrainien où Eduard était en garnison est méconnaissable. L’ultime étape du dernier voyage de Leanders (titre original du film) est le village natal de Svetlana en Russie. C’est là qu’Eduard va mettre des mots sur son passé de criminel de guerre ou de sauveur. C’est là aussi que s’ouvre un avenir sinon pour lui, du moins pour Uli et Adele.

« Sur les traces du passé » est un film où le passé et le présent s’entrechoquent, mais où leur violence se dissout dans la nostalgie des paysages et la sensibilité des personnages. Les interprètes sont excellents.