Transhumances

101023_canaru_wharfjpg.1289640655.JPG

J’ai reçu de nombreuses réponses d’amis à la question posée le 3 septembre à l’occasion du premier anniversaire du blog : « que pensez-vous de « transhumances » ?».

La tonalité générale de ces réactions est positive. Les lecteurs apprécient que je fasse partager sentiments, impressions et commentaires. Ils disent admirer la constance à alimenter ce blog avec des articles bien écrits et documentés. Ils visitent le blog avec plaisir et curiosité. Ils trouvent les articles riches, divers et lisibles, les photos agréables à regarder.

Une suggestion est, pour éviter le risque de monotonie, d’écrire plus rarement et de varier les tons, les genres et les styles par un travail sur l’écriture. Une autre piste d’amélioration serait d’afficher des opinions plus tranchées de nature à susciter des débats. Dans le même sens, celui de susciter de l’interactivité, je suis encouragé à visiter d’autres blogs et à créer des passerelles et des débats d’idée.

« Transhumances » a maintenant un lectorat fidèle, mais qui reste modeste : sa fréquentation est en moyenne de 20 à 30 pages consultées par jour. Aucun grand média national ne s’en est jamais fait l’écho, pas même Le Monde qui l’héberge. C’est probablement dû en partie à la multiplicité des thèmes traités, qui prive le blog d’une identité claire. Au cours des mois à venir, il en restera ainsi : le blog est le journal des choses que j’apprends chaque jour, mis à la disposition de la grande communauté des francophones par le moyen du Web. Mais je chercherai progressivement à privilégier la qualité sur la quantité, à me centrer sur des situations de « transhumance » d’un état individuel ou collectif à un autre, et à établir des passerelles avec d’autres blogueurs.

Photo Brigitte Denecker, Canary Wharf