Viol par supercherie

100723_mur_israel_palestine.1279877481.jpg

Dans son numéro du 21 juillet, le quotidien The Guardian publie un article sur la condamnation d’un jeune arabe par un tribunal israélien pour « viol par supercherie ».

Signé de Jérusalem par Jo Adetujni et Harriet Sherwood, l’article relate la condamnation à 18 mois de prison pour « viol par supercherie » de Sabbar Kashur, 30 ans, un arabe de Jérusalem Est. En septembre 2008, il avait abordé une jeune femme en se présentant comme un célibataire juif à la recherche d’une relation sérieuse. Les deux eurent ensuite une relation sexuelle consensuelle.

Ayant appris que Sabbar était arabe et non juif, la jeune femme porta plainte pour viol et attaque indécente. La plainte fut ensuite requalifiée en viol par supercherie. « Lisant le verdict, Tzvi Segal, l’un des trois juges de l’affaire, reconnut que le sexe avait été consensuel, mais dit que bien qu’il ne s’agît pas d’un viol classique par la force, la jeune femme n’aurait pas consenti si elle n’avait pas cru que Kashur était juif ».

L’article rapporte la réaction de Gideon Levy, un commentateur libéral, qui demandait au juge ce qui ce serait passé si l’homme avait été juif et la femme arabe.

Texte de l’article : www.guardian.co.uk/world/2010/jul/21/arab-guilty-rape-consensual-sex-jew. Photo : le mur de séparation entre Israël et la Palestine, http://enpalestine.info/