Week-end à Berlin

p5150060.1274124218.JPG

Pendant le week-end de l’Ascension, nous sommes partis à la découverte de Berlin. Ce séjour intense donnera lieu à plusieurs articles de « transhumances » dans les prochains jours.

Notre groupe familial de six personnes a plusieurs fois voyagé ensemble. Il y a un an, nous étions en Angleterre dans les Cotswolds. Cette année, nous nous sommes donné rendez-vous à Berlin. Nous avons plaisir à nous retrouver et rions souvent de bon cœur. Brigitte ayant observé que l’équipage de notre vol EasyJet rejoignait l’avion sur le tarmac de Luton en ordre dispersé et « au compte-gouttes », « compte-gouttes » devient le leitmotiv du séjour.

Le groupe se gère harmonieusement. Il se fractionne parfois entre plusieurs pôles d’intérêt lorsque les envies des uns et des autres s’avèrent inconciliables. Il sait cueillir au vol un moment d’intérêt partagé. Il avance habituellement d’un bon pas mais sait s’arrêter dans un bon restaurant douillet lorsque la pluie glaciale menace de gâcher le plaisir. Il s’enrichit de mille étonnements glanés par l’un ou l’autre comme autant de pierres précieuses.

Malgré la pluie et le vent, nous avons arpenté pendant des heures l’avenue Unter den Linden de la Porte de Brandebourg au Berliner Dome et au quartier de pêcheurs de Saint Nicolas, et la Friedrichstrasse de Gendarmenmarkt au Check Point Charlie. Nous avons visité des musées exceptionnels, comme la Gemäldegallerie et le musée de Pergame. Nous avons déjeuné à la bière brune dans une brasserie de choucroute et dîné à la mode vietnamienne et au goût italien. Nous nous sommes passionnés pour les photographies d’Helmut Newton et les collections d’art surréel de la Collection Scharf Gerstenberg. Nous avons vu passer d’étranges engins, dont un bar à bière mobile dont les consommateurs pédalent tout en buvant et en conversant au comptoir. Nous avons été témoins du devoir de mémoire honoré par le peuple allemand en tant de monuments et mémoriaux parsemés dans la ville. A la troisième tentative, quatre membres du groupe ont été assez patients pour accéder à l’intérieur du merveilleux dôme en verre du Reischstag.

Nous avons été conscients de vivre une profonde expérience humaine, artistique et intellectuelle, mais aussi de n’avoir découvert qu’une toute petite partie des merveilles que recèle cette grande capitale.

Photo « transhumances » : Berliner Dome et tour de la télévision, Berlin.