En Alsace avant Noël

Flâner dans les ruelles de Colmar, Riquewihr, Kaysersberg ou Ribeauvillé quelques jours avant Noël est un enchantement.

En décembre, les villes d’Alsace respirent la fête. Les rues sont enguirlandées et illuminées, façades et fenêtres sont colonisées par des rennes, des sapins, les lampions, des Pères Noël escaladeurs. Des musiques traditionnelles sont diffusées par haut-parleurs. Les vitrines des boutiques sont décorées.

Sur la moindre place sont installés des marchés de Noël où l’on trouve en vrac charcuteries, champagne et gewurztraminer, guirlandes, vin chaud, santons, bijoux, jouets, pâtisseries, bonnets de Père Noël clignotants… Il y a aussi les crèches de Noël, comme celle de Kaysersberg où un panier d’osier flottant sur la rivière rappelle la filiation de Jésus avec Moïse.

151230_Alsace3

Crèche de Noël à Kaysersberg

Dans les « winstub », on déguste la « torche aux marrons », délicieux et énergétique dessert composé d’un socle de meringue, d’une couche de crème de marrons délicatement torsadée et d’une noix de crème fraiche. À Ribeauvillé, l’enseigne du Crédit Mutuel, mon premier employeur, est celle de son ancêtre : la caisse mutuelle de dépôts et de prêts. Près d’une église, en haut du bourg, un cimetière entier est peuplé entièrement de sœurs de la divine providence passées à trépas.

151230_Alsace5

Torche aux marrons

Un lieu émouvant est l’église du village de Bennwihr, entièrement détruit pendant la bataille de Colmar en 1945. L’église actuelle a été construite vers 1960. Le flanc sud de sa vaste nef est occupé par une vaste verrière réalisée selon les dessins de Paul Martineau. Le baptistère, lui aussi éclairé de vitraux, est d’une grande sobriété.

151230_Alsace4

L’église de Bennwihr, avec les vitraux de Paul Martineau

À Colmar, c’est l’église des dominicains qui attire notre attention. Comme aux Jacobins de Toulouse, le visiteur est happé vers le haut par les piliers étroits qui mènent à une voûte élevée. Derrière le maître-autel trône le retable « la Vierge au buisson de roses », réalisé par Martin Schongauer en 1473. Dans la nef sont présentées des œuvres d’artistes contemporains, choisies pour leur congruence avec le lieu et le retable. L’ensemble dégage une impression de sérénité et de force.

151230_Alsace1

L’église des dominicains à Colmar

 

151230_Alsace7

L’enseigne du Crédit Mutuel à Ribeauvillé