Les Derviches communiquent

Dans la station thermale de Pamukkale, les Derviches présentent aux touristes leur culte, afin de financer leur fondation.

 Près d’un hôtel fréquenté par des touristes étrangers, les Derviches ont installé un chapiteau circulaire permanent comportant environ 200 places en gradins et une salle de vente de souvenirs.

La cérémonie du Semâ

La cérémonie du Semâ

 Les touristes sont préalablement informés de ce que c’est à un véritable acte liturgique qu’ils vont assister et qu’ils sont priés de s’abstenir d’applaudir et de photographier.

 Les Derviches se réclament d’un mouvement spirituel institué par Mevlâna Celâleddin-i Rûmi (1207 – 1273). La cérémonie à laquelle nous assistons s’appelle le Semâ. Les acteurs sont des musiciens chanteurs (flûte, percussion, mandoline) et des danseurs revêtus d’une robe blanche symbolisant le linceul et d’un grand bonnet de feutre en forme de cône tronqué représentant la pierre tombale. Le rite du Semâ passe par 7 phases dans lesquelles des prières psalmodiées alternent avec des danses circulaires précédées de salutations, chaque salutation revêtant un sens spirituel particulier.

 Voici ce que dit le dépliant remis aux spectateurs de cette belle cérémonie. « La cérémonie du Semâ symbolise une ascension spirituelle, un voyage mystique de l’être humain vers le « Parfait ». Se tournant vers la vérité, il s’élève avec amour et vainc son égo, se dissout en Dieu, puis retourne à son état de créature accomplie et parfaite. Il est prêt à servir avec amour toute la création, toutes les créatures sans distinction de races, de croyances, de classes et de nations… Retirant son manteau noir, le Semäzen naît spirituellement à la vérité. Il commence à tourner, les bras croisés, symbolisant par apparence le chiffre 1, témoignant l’Unité de Dieu. Puis il tend les bras, la main droite ouverte vers les cieux, prête à recevoir les dons Divins, sa main gauche retournée vers le sol, dispensant au peuple ce qu’il a reçu de Dieu. Ainsi, tournant de droite à gauche autour de son cœur, il étreint la création et toutes les nations du monde avec amour. »

 Après la célébration du Semâ, les danseurs sont revenus sur la piste pour se faire photographier. A la demande de notre guide Levent, l’un d’entre eux est venu répondre aux questions des spectateurs. La spiritualité derviche se veut universelle et inclusive. Elle cherche à convaincre non par la contrainte ou l’intimidation, mais par une patiente persuasion. C’est pourquoi il est important pour les Derviches de se donner les moyens de communiquer avec des personnes venues de tous horizons.

Rencontre avec les touristes

Rencontre avec les touristes