Les Vagues et le Grand Huit

En ce jour de forte mer, il règne sur la plage une ambiance de fête foraine.

 La mer est forte cet après-midi à Carcans Plage (Gironde). Les vagues s’écrasent lourdement sur le rivage ; le courant latéral est puissant. Il fait plein soleil et bien que le vent du nord soit frais et que la température de l’eau n’excède pas 18°, il fait bon se baigner. Des centaines de personnes de tous âges sont à l’eau sous le regard attentif des sauveteurs nautiques.

 Il n’est pas question de nager. Beaucoup de contentent de se tremper les pieds. Les plus audacieux entrent dans la mer jusqu’à la ceinture et attendent qu’une vague les blackboule, leur fasse perdre pied et les entraîne jusqu’au bord. Alors ils peuvent prendre pied et respirer de nouveau.

150807_Vagues2

C’est une ambiance de fête foraine qui règne ici. Lorsque la vague s’approche puis s’abat, ce sont les mêmes hurlements que lorsque, dans le Grand Huit, s’approche la pente vertigineuse et s’y précipite le chariot.

 Les sauveteurs auraient probablement envie de hisser le drapeau rouge qui interdirait la baignade et réduirait le risque de noyades. Mais comment interrompre la fête en ce jour si rempli d’énergie : énergie du soleil, énergie des vagues, et aussi énergie des familles qui ont porté jusqu’ici bambins, pique-nique, glacière, sièges, maillots, serviettes, parasols, sceaux, pelles, raquettes et frisbees afin de lessiver dans l’océan les soucis du quotidien ?

150807_Vagues3