Li Chevalier, l’art du croisement

Une magnifique exposition a lieu jusqu’au 13 juillet à la Base sous-marine de Bordeaux : « Li Chevalier, l’art du croisement ».

Née en 1961 en Chine, Li Chevalier (Shilan en chinois) constitue en elle-même un croisement de cultures. Elle partage son temps entre ses ateliers de Paris et de Pékin. Elle a étudié et travaillé à Paris, Florence et Londres. Elle n’est pas seulement artiste peintre : elle a un DEA de philosophie politique et est une soprano talentueuse.

 140708_Li_Chevalier4

Les œuvres exposées à la Base sous-marine de Bordeaux sont réalisées à l’encre de Chine. Dans plusieurs d’entre elles, on retrouve la croix, symbole du croisement. « Une obsession pour la croix ! » s’exclament en chœur chrétiens ou athées à la vision de mes tableaux », écrit Li Chevalier. « Entre conscience et hallucination, je vois dans la croix comme deux chemins qui se croisent, comme autant de décisions à prendre, le processus de création étant en soi une succession de choix de couleur et de forme ; je me sens quotidiennement dans le processus créatif comme à un croisement, je tremble littéralement d’angoisse devant ces choix cruciaux, qui décident de l’avenir de l’œuvre, âme d’artiste d’autant plus inconsolable que les décisions contradictoires se succèdent. Il m’arrive parfois de me réconforter ainsi: ce n’est pas une question de vie et de mort! Allons! »

 La passion de Li pour la musique est illustrée par une installation où des dizaines de violoncelles peints sur leur envers côtoient des bannières ornées de motifs calligraphiques chinois.

Une fois encore, le caractère caverneux de l’ancienne base sous-marine construite par l’armée allemande pendant la seconde guerre mondiale, accentué par la peinture noire des murs et l’éclairage centré exclusivement sur les tableaux, donne aux œuvres un relief particulier, chargé de mystère et de magie.

L’exposition a été organisée dans le cadre de la commémoration du cinquantième anniversaire de l’instauration de relations diplomatiques entre la France et la Chine Populaire.

140708_Li_Chevalier7