La Nef Victoria à Bordeaux

La Nao (Nef) Victoria, seul des cinq navires de Magellan à avoir fait le tour du monde, a accosté quelques jours à Bordeaux.

Il s’agit en réalité d’une réplique, construite en vue de l’exposition universelle de Séville de 1992. Mais la Nef Victoria n’est pas une pièce de musée : elle navigue et fit, comme son illustre ancêtre, le tour du monde. C’était en 2004 – 2006. Elle tricha toutefois sur l’itinéraire : elle emprunta le Canal de Panama au lieu du redoutable détroit… de Magellan, et celui de Suez au lieu du Cap de Bonne Espérance. L’exploit de l’équipage qui fit traverser l’océan à une coquille de noix construite selon un plan d’architecture navale d’il y a cinq cents ans est toutefois remarquable.

C’est le 10 août 1519 que le Portugais Fernão Magelhães, devenu Espagnol et  Fernando Magellanes, s’embarqua avec cinq vaisseaux pour joindre les Moluques (Indonésie) par l’ouest au lieu de la route portugaise qui longeait les côtes de l’Afrique avant de s’engager dans l’Océan Indien. Le seul navire survivant, la Nef Victoria, arriva en Espagne trois ans plus tard, le 6 septembre 1522 avec à son bord 18 Européens et 3 Moluquois, sous le commandement de Juan Sebastián Elcano.

151016_Nao_Victoria6

Gréement de la Nef Victoria

La Nef Victoria était une caraque, mot d’origine arabe arrivé en Espagne via les Génois. Il s’agissait d’embarcations dotées de châteaux élevés à la proue comme à la poupe, ce qui leur donnait un avantage stratégique en cas d’attaque par des navires plus bas.

La visite de la caraque est impressionnante. L’espace y est minuscule. Elle mesure 28 mètres, jauge 85 tonneaux et a un tirant d’eau de 2 mètres : une misère. Mais on se laisse gagner à bord par le sentiment d’être englouti par le ventre d’un être vivant au squelette solide et aux muscles bandés.

La visite de la Nef Victoria est émouvante. Cinq cents ans se sont écoulés, les satellites font le tour de la planète en cent minutes, et l’histoire des pionniers qui ont, pour la première fois fait le tour du monde, reste l’une des plus belles épopées humaines.

151016_Nao_Victoria

La Nef Victoria en navigation